Impôts, retraites et taxes, ce qui augmente en 2017

,
mis à jour le 21 janvier 2017
1683

Impôts, retraites et taxes, ce qui augmente en 2017

Voilà une drôle de manière de vous souhaiter une bonne année, car en 2017, comme tous les ans presque tout augmente, sauf les salaires et les retraites.

Dix ans après, l’euro reste associé à une perte de pouvoir d’achat, on a beau nous dire que l’évolution du revenu disponible brut en valeur augmente constamment, mais les données nationales sur l’évolution des prix intègrent l’automobile, l’électroménager, les téléviseurs, les télécommunications, l’informatique, des achats que les Français ne font pas tous les jours, les prix des produits de première nécessité sont de plus en plus élevés.

Ce qui va augmenter en 2017

Les prix du gaz vont progresser de plus de 5 %

Les tarifs bancaires pourraient grimper en moyenne de 13% , affectées par la baisse des taux de crédit, les banques vont tenter de restaurer leurs rentabilités…

Le prix des timbres augmentent de 3,1 % en moyenne ainsi le prix du timbre prioritaire de couleur rouge passe de 0,80 € à 0,85 €, soit une hausse de 6,3 %. Celui de la lettre verte passe de 0,70 à 0,73 € (+ 4,3 %) et la lettre recommandée simple de 4,7 % (de 3,77 à 3,95 €).

Les contrats d’assurance (automobile, habitation…) seront également plus onéreux, avec une taxe prélevée sur chaque contrat pour indemniser les victimes du terrorisme.

Le tarif des mutuelles pour les seniors et les retraités vont aussi augmenter.

Avec la remontée du prix du pétrole et de la TICPE, faire le plein de sa voiture coûtera aussi plus cher en 2017.

Le SMIC augmente de 0,93 %, ce qui le fait passer de 9,67 euros brut de l’heure à 9,76. Un salarié à plein-temps gagnera 1 481 euros brut par mois, soit onze euros de plus, pas de quoi compenser toutes les hausses de prix.

Le crédit d’impôt dont bénéficiaient les actifs et les retraités employant un salarié à domicile (aide-ménagère, nounou, jardinier…) est étendu à tout le monde, et notamment aux retraités non imposables.

Taux d’imposition en 2017

En 2017, les tranches du barème de l’impôt sur le revenu sont revalorisées de 0,1 %. En parallèle, une réduction d’impôt de 20 % est instaurée pour les classes moyennes.

  • Jusqu’à 9 710 € Pas d’imposition.
  • Entre 9 711 et 26 818 € 14 %
  • Entre 26 818 et 71 898 € 30 %
  • Entre 71 898 et 152 260 € 41 %
  • A partir de 152 261 € 45 %

Une décote est appliquée aux contribuables dont l’impôt est inférieur à 1 553 € pour les personnes seules et à 2 560 € pour les couples.

La loi de finances 2017 intègre une nouvelle réduction d’impôt de 20 % pour les classes moyennes. Elle concernera toutes les personnes seules qui ont un salaire inférieur à 1 700 € net par mois. Ce montant est doublé (3400 €) pour les couples auquel peut s’ajouter une majoration en fonction des charges de famille.

Valider sa retraite

En 2017, il faut percevoir une rémunération au moins égale à 1 464 € pour valider un trimestre de retraite auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse.
Pour valider deux trimestres, il faut donc gagner au minimum 2 928 €, 4 392 € pour trois trimestres et 5 856 € pour quatre trimestres (sans pouvoir valider plus de 4 trimestres au cours d’une année).

En 2016 le barème était fixé à 1 450,50 €, avec la conjoncture actuelle, rares ont été les personnes qui ont reçu une augmentation de salaire.

Rappelons aussi que les retraites complémentaires seront probablement gelées pour une année de plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here