L’Italie fait les yeux doux aux retraités européens

,
mis à jour le 15 février 2019
184

L’Italie fait les yeux doux aux retraités européens

Pour faire face à une crise économique, l’Italie cherche à séduire les retraités européens avec une fiscalité réduite pour ceux qui viennent s’installer dans le pays.  Des atouts qui pourraient séduire les retraités Français.

Tout comme le Portugal en 2007 qui avait pris des mesures fiscales pour favoriser l’installation des personnes retraitées, l’Italie propose depuis janvier 2019 un taux d’imposition de 7 % pour les retraités européens qui veulent s’installer dans une des villes de moins de 20.000 habitants, principalement dans les régions du Sud, comme la Sicile, la Calabre, les Pouilles ou encore, la Sardaigne. Une occasion d’améliorer sa retraite en profitant d’un climat ensoleillé et d’un cadre de vie plus agréable (les Pouilles, c’est la Côte d’Azur italienne). C’est sans compter la cuisine italienne et sa culture très riche. Mais pour bénéficier d’avantages fiscaux, vous ne pourrez pas vous installer dans des grandes villes comme Rome ou Florence.

Attention, la réduction de l’imposition est limitée à 5 ans, au-delà de ce délai, les revenus sont imposés selon le barème progressif de l’impôt italien, alors que le Portugal propose une exonération d’impôt sur le revenu des pensions de retraite pendant 10 ans !

Tous les retraités ne sont pas concernés par cette mesure. Les fonctionnaires, sauf exception, ne peuvent pas en bénéficier, car en raison  de l’article 19 de la convention fiscale entre la France et l’Italie les pensions versées par un État, une administration ou une collectivité territoriale “ne sont imposables que dans cet État.

Que ce soit en termes de protection sociale ou de sécurité l’Italie répond aux mêmes standards que la France et son installation est facilitée par le droit européen, car il est possible de transférer ses droits sociaux touchés en France pour continuer à les recevoir de l’autre côté des Alpes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here