Jusqu’à quel âge peut-on conduire ?

,
mis à jour le 18 mai 2017
265

Jusqu'à quel âge peut-on conduireQuand on est jeune, il est difficile de trouver une assurance automobile à un tarif abordable, car on manque d’expérience (ce concept s’applique aussi au monde du travail).

Quand on est vieux, c’est pareil, il devient de plus en plus difficile de s’assurer, cette fois-ci, non pas par manque d’expérience, mais parce que l’on représente un risque (ce concept s’applique aussi au monde du travail).

Les assureurs considèrent que nos capacités sensorielles (visuelles et auditives) ainsi que notre attention diminuent. Les seniors sont donc surtaxés, même s’ils n’ont jamais eu d’accident.

Et la situation ne risque pas de s’arranger, car depuis de nombreuses années, certaines compagnies préconisent de passer un test d’aptitude à partir de 60 ans.

La mise en place de ce test de conduite pose la question de la mobilité des seniors. Sans son précieux sésame automobile, une partie croissante de la population risque de se retrouver isolée, principalement en zone rurale, et ils n’auront pas d’autres choix que de se tourner vers des compagnies d’assureurs pour les personnes résiliées ou malussées, comme assurpeople.com (leader en assurance auto résilié). Pourtant les seniors ne sont pas les plus dangereux sur la route, souvent victimes de petits accrochages à des intersections pour fautes d’inattention, ils sont rarement mis en cause dans des accidents mortels.

Quoi qu’il en soit la question de la conduite revient souvent et personne n’ose proposer de solution cohérente.

On se souvient du disque autocollant S comme senior plutôt mal perçu par les plus âgés, car jugé trop stigmatisant.

D’autres suggèrent tout simplement d’abandonner la conduite à partir de 75 ans.

Pour l’instant seul le bon sens prévaut pour savoir quand il ne faut plus prendre le volant, car en matière de santé nous ne sommes pas tous égaux et ce sont bien souvent les proches qui sont les plus inquiets. Ne plus pouvoir conduire peut être vécu comme une régression par les personnes âgées. Le sujet est délicat à aborder, si vous avez un parent qui conduit encore, vous pouvez lui proposer de diminuer progressivement en privilégiant les transports en commun et en évitant les longs trajets qui demandent beaucoup d’attention.

Il est important de sensibiliser les plus âgés sur le déclin cognitif qui entraîne une diminution des ressources attentionnelles et surtout de proposer des services pour rompre l’isolement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here