Tout sur la gestion de patrimoine

,
mis à jour le 22 janvier 2017
474

gestion de patrimoine
Aujourd’hui, gérer son patrimoine acquis à l’âge de la retraite passe par une prise de risque et des placements dynamiques grâce à l’augmentation de l’espérance de vie. Pour prévoir une éventuelle perte d’autonomie future, des dispositions peuvent être prises antérieurement ou par les proches une fois la défaillance avérée.

La gestion du patrimoine dès la retraite avec toutes ses facultés

Avec les progrès de la médecine et l’augmentation de l’espérance de vie des Français, la retraite peut devenir un nouveau départ en matière de gestion patrimoniale. Il est dépassé le temps où arrivé à la soixantaine, il fallait sécuriser sa mise et investir dans des placements sûrs tels que les livrets d’épargne et les assurances vies qui sont très peu rémunérateurs. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de dynamiser son patrimoine financier et immobilier acquis pour pouvoir soutenir ses descendants, pour assumer des dépenses impondérables ou pourquoi pas financer de nouveaux projets immobiliers ou autres. D’autant plus que beaucoup de banques proposent actuellement des offres de prêt immobilier parfaitement adaptées aux seniors. Cliquez ici pour trouver facilement un courtier crédit immobilier.

Il faut donc prendre des risques conscients et calculés et opter pour des placements dynamiques à la fiscalité allégée, car à trop vouloir jouer la prudence avec une gestion patrimoniale conservatrice et ultra-défensive, il peut survenir une perte de pouvoir d’achat. Outre l’investissement immobilier qui est une source intéressante de revenus complémentaires à la retraite, d’autres alternatives se proposent aux seniors. En effet, il est possible de jouer sur les contrats d’assurance-vie multisupport en équilibrant l’argent placé sur des fonds en euros et les fonds placés en unités de compte ou de sécuriser la plus-value sur une bascule automatique. Par ailleurs, les PEA classiques et PME-ETI sont aussi une option non négligeable.

La gestion du patrimoine d’un senior à un âge avancé

La loi offre plusieurs possibilités de gestion et de protection de patrimoine d’une personne âgée par un conjoint, un parent ou tout autre proche. Des dispositions ont été prises en vue de parer à toute éventuelle erreur de jugement, oubli d’obligations administratives ou même d’une escroquerie par un tiers malintentionné.

De ce fait, par anticipation, le senior peut soit donner une procuration bancaire à la personne de son choix ou conclure un mandat de protection future en cas de perte d’autonomie.

En outre, si la personne âgée n’a rien prévu et qu’elle rencontre des difficultés à gérer seule son patrimoine, son conjoint peut demander à un juge de tutelle une habilitation pour prendre des décisions en son nom. Par ailleurs, une mesure de protection juridique des majeurs peut aussi être mise en place par le juge de tutelle en cas de défaillance médicale, mentale ou corporelle de la personne âgée. Cela peut prendre la forme d’une tutelle, d’une curatelle ou encore d’une sauvegarde de justice.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here