La retraite et le prélèvement à la source

,
mis à jour le 14 avril 2017
3448

Retraite, ce qui changera avec le prélèvement à la source
François Hollande a promis que le prélèvement des impôts à la source sera appliqué dès 2018 et concernera tous les contribuables, les salariés comme les retraités.

Pour les retraités il sera directement prélevé sur leurs pensions de retraite.

Pour les salariés, il sera prélevé par les employeurs et apparaîtra sur la fiche de paye au même titre que les cotisations sociales, cela ajoutera une ligne de plus qui risque de faire baisser le net à payer…

Le taux sera transmis par l’administration fiscale à l’employeur et sera calculé en fonction des revenus (pensions, rentes, revenus locatifs et financiers). En théorie votre employeur ne connaîtra que votre taux d’imposition, il n’aura pas accès au salaire de votre conjoint ou de vos autres sources de revenus, mais cela peut lui donner un ordre d’idée.

Comme pour les retraités, l’impôt restera calculé par foyer fiscal, mais chaque membre pourra se voir appliquer un taux différent selon ses revenus, le barème reste inchangé et progressif.

Si vos pensions sont versées par plusieurs caisses cela risque tout de même de compliquer le système de collecte et on peut s’attendre à de gros problèmes, car souvent par manque de personnel dans certaines régions, celles-ci sont incapables de traiter dans des délais raisonnables les dossiers de départ en retraite.

Mais l’avantage c’est que l’impôt sera calculé en temps réel et non pas sur l’année précédente. Pour ceux qui vont passer à la retraite cette année-là, ce qui correspond généralement à une baisse des revenus, ils s’acquitteront directement d’un impôt réduit puisqu’il n’y aura plus de décalage.

La réforme du prélèvement à la source devrait être adoptée au plus tard fin 2016. En 2017, les contribuables connaîtront le taux de prélèvement à la source qui leur sera appliqué sur la base des revenus 2016 et au 1er janvier 2018, leur impôt sera directement prélevé sur leur fiche de paie ou leurs pensions de retraite, mais il n’y aura ni année blanche ni année double le promet Michel Sapin, mais ce système modernise enfin le paiement de notre impôt qui sera mieux adapté à la vie de chacun.

Une baisse d’impôt

Le grand gagnant devrait être l’état, car la collecte de l’impôt mobilise plus de 26 000 agents pour un coût estimé à 1,7 milliard d’euros, ainsi que les personnes qui bénéficieront de la baisse de 20%. Ce sont les foyers à revenus modestes ou les retraités à revenus modestes. Cette baisse de 20% correspond à un gain moyen de près de 200 euros pour les foyers concernés. Les couples gagnants jusqu’à 3400 euros de salaire net et les personnes seules gagnants jusqu’à 1700 euros.

Pour les retraités dont la pension est inférieure à 1.255 euros par mois, ces derniers seront exonérés de CSG l’an prochain. Ce qui représente un gain d’environ 45 euros par mois.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here