Les français se cotisent pour venir en aide aux personnels des Ehpad

,
mis à jour le 11 mai 2020
64

Les français se cotisent pour venir en aide aux personnels des Ehpad

Suite à la pandémie de Coronavirus, les Ehpad ont été particulièrement touchés, que ce soit les pensionnaires avec pour l’instant plus de 9000 décès confirmés, mais aussi le personnel à qui il a manqué depuis le début énormément de moyens (protection et détection).

La situation est particulièrement dramatique en Île-de-France le principal cluster de l’épidémie.

Pour éviter une contamination venant de l’extérieur, de nombreux soignants se sont installés dans les Ehpad quand cela était possible. Mais il faut que les visites puissent reprendre afin de lutter contre l’isolement des seniors. Pour cela il faut appliquer une procédure stricte avec une distanciation sociale, mais également des masques pour les visiteurs et pour les résidents.

Il faut également pouvoir isoler ceux qui sont testés positifs des autres pensionnaires des ehpad, pour éviter au maximum la contamination.

Il faut donc, du gel, mais également du matériel pour désinfecter les parties communes, cela demande une logistique bien plus importante qu’à l’ordinaire.

Afin d’aider au mieux les Ehpad afin de leur donner plus de moyens dans cette situation exceptionnelle, une cagnotte a été mise en place, tous les fonds collectés seront entièrement versés à la Fondation de France qui les redistribuera au personnel des ehpad pour renforcer leurs équipements (tests, masques, gants, gels hydro alcooliques…).

Ces fonds serviront uniquement pour obtenir des moyens supplémentaires, elle est différente de la prime exceptionnelle dont le personnel soignant pourra bénéficier fin mai, pour le travail effectuer ces deux derniers mois (prime de 1500 €).

Nos seniors ne doivent pas être abandonnés et il faut les aider au maximum pendant cette période difficile. Car ils vont être isolés encore pendant de nombreuses semaines.

Soignant en Ehpad

Voici une liste des mesures prises par les Ehpad pour lutter contre le Covid-19 mises en place à partir du lundi 11 mai, premier jour du déconfinement.

  • Toute nouvelle admission en ehpad fait l’objet d’un confinement en chambre pendant 14 jours
  • Les repas sont servis en chambre.
  • Le contrôle de la température a lieu 2 fois par jour et le suivi est renforcé.
  • Les visites sont contrôlées et il faut fournir des masques et du gel hydro alcoolique et des espaces suffisamment spacieux
  • Le nombre de visites autorisées par jour va également être limité.
  • Les familles qui désirent visiter les résidents doivent s’inscrire au préalable.
  • Les sorties temporaires collectives et individuelles restent suspendues (sauf accord exceptionnel par le directeur de l’établissement).
  • Le protocole prévoit également que seules « deux personnes maximum sont admises pour une visite pour les visites dans les espaces convivialité et en extérieur et une personne maximum pour des visites en chambre« 

Ces mesures vont être maintenues pendant une durée assez longue, et cela risque d’avoir une influence sur l’état psychologique des personnes âgées, notamment celles atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, ayant besoin de repères réguliers, d’activités à heures fixes. Sans compter le manque d’activité physique, les résidents vont avoir de plus en plus de difficultés à se déplacer.

Pour répondre aux questions sur le Covid-19, plusieurs mesures, recommandations et consignes ont été mises en place par le gouvernement, que vous pouvez consulter avant de vous rendre dans un Ehpad.