Journée mondiale sans tabac 2018, l’occasion de faire un effort

,
mis à jour le 2 mai 2018
140

Journée mondiale sans tabac 2018, l’occasion de faire un effort
Fumer du tabac ou en respirer les vapeurs, tue chaque année un peu plus de 7 millions de personnes. A cette échelle les chiffres semblent abstraits mais en tant que fumeurs ils nous ramènent à notre triste condition de malades en surcis. On le sait c’est une mauvaise habitude que de fumer régulièrement et il est relativement difficile d’en décrocher. Du moins c’est le premier pas qui coûte car tous les ex-fumeurs repentis vous le diront : le tabagisme s’arrête sur un déclic. La journée mondiale sans tabac se prête parfaitement à un essai, un test, un effort.

Dans les faits il s’agit simplement de s’arrêter de fumer, tout au moins pour 24h. Cela peut sembler simple mais nous ne sommes pas tous égaux face à notre addiction à la cigarette. Bien-sûr les gros fumeurs sont plus accrochés, de par la dose de nicotine et autres substances addictives qu’ils ingèrent. Boire des verres d’eau ne sera généralement pas suffisant pour calmer l’envie de fumer d’un fumeur régulier. C’est pourtant bien évidemment le premier réflexe à adopter lorsque l’on entreprend de se détoxifier. L’eau aide à l’élimination des toxines et autres poisons, dont la nicotine.

Le geste est important et naturellement sans cigarette le fumeur est amené à manger ou boire. L’eau reste donc l’élément le plus neutre et donc approprié pour combler ce besoin. D’autres solutions vont dans ce sens comme l’inhalateur de nicotine. Sous forme de gros filtre en plastique il permet d’inhaler de la nicotine, généralement parfumée à la menthe. Un peu comme une e-cigarette mais sans électronique, et sans vapeur.

La e-cigarette fait d’ailleurs partie des moyens de substitution à la cigarette parmi les plus efficaces. Attention toutefois à ne pas trop y prendre goût ! Comme le souligne Rémi Baert le fondateur de Kumulus Vape « à titre personnel, je considère que le premier rôle des acteurs du marché des alternatives au tabac est bel et bien la prévention ». Si la plupart des fumeurs effectuent leur transition vers la cigarette électronique avec un liquide nicotiné, nombreux sont ceux qui ont cependant réussi à décrocher totalement de la cigarette.

On en revient toujours à la nicotine qui pour rappel n’est présente dans le sang que durant 96 h. Il ne faut donc en théorie que 4 jours pour éliminer ce poison de son système sanguin. Dans les faits, comptez 3 semaines pour la disparition totale des symptômes d’accoutumance physique. Pour surmonter cette période, si la vapote ne vous séduit pas vous pouvez aussi tester l’acupuncture, les patchs nicotinés, l’hypnose, les boucles d’oreille magnétiques…

Chacune de ces méthodes a démontré ses bienfaits sur des fumeurs. Aucune n’est miraculeuse ou n’assure de résultats garantis car nous avons tous notre propre approche de la cigarette. Pour certains il suffit de décider d’arrêter et en une seconde le problème est résolu. Cette méthode vous tente, elle est séduisante et simple.

Vous avez tout à gagner à la tester pour la journée mondiale sans tabac !

1 commentaire

  1. Bonjour à tous et merci pour cet article qui présente différentes façons pour s’abstenir de fumer et en décrivant méticuleusement les étapes à franchir pour s’arrêter complètement de fumer. Moi aussi j’ai été une fumeuse avec environ la consommation d’un paquet de cigarette par jour. Aujourd’hui je ne fume plus une cigarette (cela me dégoutte même) mais je suis passée à la cigarette électronique en réduisant au fur et à mesure les doses de nicotines dans celles-ci afin d’arriver à mon objectif final : arrêter complètement la cigarette en général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here