Internet pas toujours adapté aux seniors

,
mis à jour le 24 août 2017
105

Internet pas toujours adapté aux seniors

Finalement peu de choses ont été adaptées pour les seniors sur internet (les applications mobiles, les messageries instantanées, les vidéos Youtube) et d’une manière générale l’ergonomie des sites web. Ce sont des produits nouveaux créés par des jeunes pour les jeunes, ou du moins ceux qui en maîtrisent les codes.

Les sites internet

Sur les sites d’informations généralistes, la navigation n’est pas toujours aisée et elle évolue principalement aux fils des modes et des technologies (le méga menu, joli, mais peu pratique), les publicités sont souvent beaucoup trop intrusives avec de nombreux pop-up et les personnes qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique ont du mal à s’en débarrasser.

La communication non plus n’est pas forcement adaptée, on adopte des anglicismes, et des expressions qui n’existaient pas à notre époque. Beaucoup de personnes nous ont avoué avoir un dictionnaire à portée de main pour lire sur internet.

Sans parler de la taille des polices de caractère qui doit rester lisible, beaucoup ignore qu’avec le clavier (touches ctrl + ou ctrl -) on peut changer la taille d’affichage d’une page web.

Les réseaux sociaux

réseaux sociauxBeaucoup essayent de s’initier à Instagram ou Twitter sans en comprendre les réels avantages, car leurs amis n’y sont pas, et échanger avec des inconnus ne fait pas partie de leur culture. Les photos mises en avant représentent principalement des jeunes dans un cadre idyllique, souvent à des fins publicitaires. Naviguer sur Instagram c’est évoluer dans un monde étrange où le narcissisme est omniprésent et loin de valeurs qui ont bercé l’adolescence des plus de 50 ans. Sur Twitter, là aussi il faut maîtriser les codes, les hashtags omniprésents ne simplifient pas la tâche.

Seul Facebook attire les seniors, historiquement, c’est le premier réseau social, tout le monde y est, les amis, la famille, on peut suivre l’évolution de nos petits-enfants, même si l’algorithme de Facebook ne facilite pas la navigation (on ne voit pas toutes les publications de nos amis et elles n’apparaissent pas toujours dans un ordre chronologique).

Les blogs

Profiter de la retraite pour créer son blog c’est bien, mais l’audience est rarement au rendez-vous, je ne parle pas des quinquas hyper connectées comme Magalie, Modange, Jany qui par passion et avec beaucoup de travail ont réussi à en maîtriser les codes et à se créer une communauté, mais en France, elles sont encore marginales contrairement aux États-Unis où il existe de réelles communautés pour les personnes de plus de 50 ans. Pourtant les blogs sont des ressources fabuleuses, il y en a pour tous les goûts, mais faut-il encore les trouver, pour cela il faut savoir s’occuper de son référencement, un sujet obscur pour les novices.

Youtube

Il suffit de faire un tour sur les vidéos populaires sur Youtube pour comprendre que ce service n’est pas du tout adapté aux plus de 50 ans, les stars font des vidéos tout seuls dans leur chambre, et parle principalement des préoccupations des adolescents, ou alors se sont des youtubeuses beauté qui elles aussi ne s’adressent qu’aux plus jeunes, saluons néanmoins Nicole Tonnelle qui propose un contenu de qualité sur sa chaîne et qui s’adresse aux plus de 50 ans avec sincérité.

Youtube reste quand même un lieu où l’on retrouve des tutoriels sur n’importe quel sujet (nouvelles technologies, jardinage, bricolage), une mine d’informations quand on sait chercher.

Les services payants

Les plus de 50 ans ont encore beaucoup de mal à payer pour des services sur internet, avec toujours la crainte de se faire avoir, nous avons eu beaucoup de commentaires sur le prix des sites de rencontres, nous avons même écrit un article pour justifier les tarifs. Après tout, c’est un vrai service et les prix sont clairement indiqués. Il faut juste trouver les sites vraiment sérieux qui ont pignon sur rue.

Car ce n’est pas la peur de payer sur internet avec une carte bancaire, car contrairement aux préjugés, les seniors sont de plus en plus nombreux à faire leur shopping sur le web.

Il y a aussi les services de musique comme Spotify ou Deezer, très appréciés des jeunes, mais peu utilisés par les plus de 50 ans, pourtant on y trouve tout style de chanson, mais la communication n’est pas du tout adaptée.

Ce n’est pas uniquement pour des questions techniques que les seniors ne sont pas à l’aise avec les nouvelles technologies, car après tout, on peut apprendre à n’importe quel âge, mais la façon de communiquer ne leur parle pas, ils se sentent donc moins concernés.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here