Les lunettes anti-lumière bleue sont-elles efficaces ?

,
mis à jour le 25 janvier 2017
670

Les lunettes anti-lumière bleue sont-elles efficaces ?Nous passons de plus en plus de temps devant nos écrans, environ 5 à 7 heures entre la télévision, l’ordinateur, le smartphone et les tablettes, nous sommes en permanence exposés à la lumière artificielle émise par tous ces appareils et c’est sans compter les personnes qui travaillent 8 heures par jour devant un ordinateur.

La lumière artificielle bleue émise par les écrans peut être nocive pour les yeux et provoquer une fatigue visuelle, elle régule aussi notre horloge biologique qui gère notre sommeil, vous avez déjà remarqué comme il est difficile de s’endormir juste après avoir regardé un écran pendant des heures, un problème du sommeil qui touche particulièrement les ados qui vivent avec leur smartphone et qui n’arrivent pas à décrocher. Bilan, ils se couchent plus tard et dorment moins bien.

Doit-on acheter des lunettes anti-lumière bleue ?

Ce sont principalement les écrans LED et les ampoules à base de LED qui diffusent une lumière bleue nocive.

La lumière bleue est une partie du spectre de la lumière artificielle émise par les écrans LED qui nous entourent (La lumière bleue est une partie du spectre de la lumière, dont les longueurs d’onde se situent entre 380 et 500 nanomètres).

Actuellement, les lunettes ne filtrent que 20 % à 40 % de la lumière bleue, ce qui est insuffisant pour être réellement protégé, mais c’est mieux que rien.

Quand on passe plusieurs heures par jour devant des écrans, la concentration peut nous faire ralentir le rythme du clignement des yeux et nous faire ressentir une irritation, dans ce cas-là, les lunettes anti-lumière bleue pourraient apporter un peu de confort.

Pour vous protéger, vous pouvez faire une pause visuelle toutes les 20 minutes et fixer un point à l’horizon pendant quelques secondes.

Elles ne protègent pas de la DMLA

Les publicités de certains opticiens laissent penser que les lunettes anti-lumière bleue protégeraient de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). Or aucun verre ne peut lutter contre cette maladie qui est principalement génétique.

Cette maladie concerne les plus de 50 ans et c’est le tabagisme qui est fortement associé à la DMLA, ainsi que l’alimentation. Pour le moment, rien ne prouve que les lunettes protègent contre la progression de la maladie.

Ce n’est donc pas la peine de changer de lunettes uniquement pour cette raison, mais la prochaine fois que votre opticien vous propose cette option, n’hésitez pas à la prendre, de plus il n’existe pas de contre-indication au port de ces verres anti-lumière bleue.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here