L’invisibilité des femmes de plus de 50 ans

,
mis à jour le 3 janvier 2023
99

L’invisibilité des femmes de plus de 50 ans

L’invisibilité des femmes de plus de 50 ans est un aussi tabou que complexe pourtant les mentalités ont beaucoup évolué ces dernières années. Depuis longtemps une femme ménopausée est considérée comme inutile, car elle ne remplit plus sa fonction de reproduction et par déduction, ses fonctions sexuelles. Comme si les femmes étaient limitées à l’âge de la fertilité.

Il est vrai que dans le cinéma, les femmes de plus de 50 ans sont beaucoup moins présentes que les hommes. Un homme avec les cheveux gris et un peu d’embonpoint peut être considéré comme séduisant, alors que pour les femmes c’est plus difficile à admettre.

Selon L’Insee Le vieillissement de la population s’accélère en France et dans la plupart des pays développés grâce à l’allongement de l’espérance de vie et l’arrivée aux âges avancés des générations issues du baby-boom, le nombre des seniors va enregistrer une croissance inédite de 49% entre 2020 et 2030, passant de 4,1 millions à 6,1 millions.

Mais ce sont aussi des consommateurs et le marketing et la publicité l’ont bien compris, même si les mentalités évoluent lentement, il faut savoir communiquer efficacement sur ce nouveau marché.

Le boom des mannequins seniors en est la plus grande illustration. On en voit partout et de plus en plus sur tous les supports de communications. Et le métier a considérablement changé en quelques années. Ainsi que le regard que les femmes portent sur elles et pourtant ce n’est pas la société qui les a aidés, mais à force de parler d’inclusivité et de body positive, les femmes de plus de 40 ans sont en train de s’affirmer.

Denis Baudry, photographe spécialisé dans la création de book de mannequin depuis de nombreuses années l’a remarqué. À force de côtoyer des femmes silver lors de ses séances photo il a constaté que les femmes font beaucoup plus attention à leur physique et leurs tenues vestimentaires. De nombreuses femmes de plus de 50 ans sont très coquettes. Et elles préparent leur séance photo avec beaucoup de précisions.

Par contre elles sont souvent anxieuses de l’image qu’elles vont donner pendant la séance, il faut beaucoup de bienveillance et des années d’expérience pour arriver à les rassurer et leur prouver grâce à la photographie qu’elles sont toujours magnifiques. Car c’est surtout dans la tête que cela se joue. Il faut avant tout être apaisé avec soi-même, c’est le plus important.

Arrivé à un certain âge, les femmes se sont débarrassées de leurs problèmes, même si elles ne savent pas forcement ce qu’elles veulent, elles savent très bien dont elles ne veulent plus et ça c’est une grande force de caractère.

On arrive à faire des photos magnifiques avec des mannequins seniors

On arrive à faire des photos magnifiques avec des mannequins seniors, il faut juste changer son regard et la vision que l’on a des mannequins affirme Denis Baudry, pendant des années, on les a vus jeunes, minces, sans forme, difficile de se comparer à ces stéréotypes passé 50 ans.

Pourtant aujourd’hui, elles sont de plus en plus nombreuses sur les réseaux sociaux à s’exposer et certaines femmes comptent de très nombreux followers. C’est encore plus vrai outre-Atlantique, en France on a toujours du retard.

Et oui, une femme de 50 ans, prends soin de soi, maîtrise les nouvelles technologies pour se mettre en avant et beaucoup osent changer de vie, il n’est jamais trop tard. Depuis les récentes campagnes de publicité où l’on a vu des seniors poser en lingerie, les femmes osent enfin montrer leur corps.

D’ailleurs Denis Baudry qui est également photographe de nu artistique et de boudoir voit de plus en plus de femmes de 40 ans et plus vouloir poser nues. Et ça c’est très récent, souvent par challenge, mais également pour se voir sous un autre angle grâce à un regard bienveillant. Il faut pouvoir se débarrasser des stéréotypes imposés depuis de nombreuses années pour admettre que les quinquas sont magnifiques, même nues.

L’invisibilité des femmes existe bel et bien, mais il faut être positif, pour une fois que le monde change en bien, on peut avoir de l’espoir. Il reste peut-être à changer un peu le regard des hommes sur les femmes, ils ont leur part de responsabilité et le conjoint doit pouvoir également rassurer et encourager sa femme au lieu de regarder si l’herbe est plus fraîche ailleurs…