Quand les enfants s’en vont

,
mis à jour le 8 mars 2018
180

Quand les enfants s’en vont

On les a élevés, on les a vus grandir, on se souvient de l’époque où ils étaient bébés, de l’apprentissage du vélo, de la rentrée des classes, de tous ces moments partagés en famille, le temps est passé si vite, même pendant l’adolescence et ses périodes difficiles où il fallait les motiver à trouver leur voix et choisir des études, on ne s’imaginait pas qu’un jour ils seraient autonomes et partiraient de la maison.

Se retrouver seul

On n’élève pas ses enfants pour les garder pour soi et leur départ est un mélange de sentiment du devoir accompli et la joie de les voir autonomes et épanouis et la tristesse de se retrouver seul, c’est le syndrome du nid vide majoritairement ressenti par les mères.

C’est le début de la cinquantaine, c’est une page qui se tourne, il faut savoir se réinventer une nouvelle vie à deux. Pourtant ils étaient déjà souvent absents, partagés entre les études et les amis, mais il existait encore des moments de complicité et vous aviez toujours un œil sur eux.

Maintenant vous allez pouvoir vous occuper de vous et votre conjoint, changer vos priorités, c’est une prise de conscience qui vous pousse à penser à toutes ces années qui vous restent et qu’il va falloir occuper.

C’est une période où le couple est fragile, car il se retrouve seul pour la première fois, et aujourd’hui de nombreux seniors divorcent au moment où les enfants s’en vont.

Les couples divorcés

Les couples divorcés sont déjà habitués à la séparation surtout pour la personne qui n’a pas la garde et qui a probablement reconstruit sa vie en dehors des enfants. La mère souvent se retrouve seule, il ne faut pas faire culpabiliser ses enfants, ni leur faire de reproches sur leur départ. Il faut les encourager et les surveiller sans vouloir être trop présente.

Les accompagner

Il faut savoir accompagner ses enfants, leur faire comprendre que vous serez toujours là pour eux, sans devenir trop envahissant, surtout pendant les premiers temps, évitez de les appeler tous les soirs pour savoir s’ils se nourrissent correctement, et s’ils arrivent à gérer leur nouvelle vie. Ils vont apprendre par eux même, après tout, si vous les avez laissé partir c’est que vous saviez qu’ils étaient autonomes.

Profitez

Sans culpabiliser vous pouvez enfin prendre du temps pour vous, vous pouvez organiser un voyage en couple pour redécouvrir les petits plaisirs simples de vivre égoïstement comme à 20 ans, vous l’avez bien mérité.

Si vous êtes célibataire, vous allez pouvoir faire des rencontres plus facilement, sortir le soir et vous offrir des escapades, car nous ne sommes pas vieux à 50 ans, c’est le début d’une nouvelle vie, à votre tour de prendre soin de vous ! Car même si aujourd’hui, vous êtes un peu triste, de nombreux parents s’en accommodent très bien et sont même soulagés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here