J’ai 50 ans et un amant

,
mis à jour le 12 décembre 2017
1855

J'ai 50 ans et un amant

Voici le témoignage d’une femme qui désire rester anonyme, mais qui prouve qu’il n’y a pas d’âge pour changer de vie et prendre un amant.

Pour mes 50 ans, mon mari m’a demandé ce qui me ferait plaisir. Un cadeau pour marquer le passage chez les quinquas me disait-il en souriant.

J’ai réfléchi, mais pas très longtemps et je lui ai dit (alors qu’il était scotché à son ordinateur)  que je voulais un amant. Et comme par miracle il s’est redressé instantanément. Son visage était figé, je ne saurais dire si c’était par étonnement ou par l’angoisse que pouvait susciter ma demande.

Il m’a regardé fixement son corps tendu, le visage crispé et la respiration coupée. Il a tenté de parler, mais aucun son ne sortait de sa bouche ouverte. Il a souri en me disant «  c’est une blague » «  tu n’es pas sérieuse » « c’est de la provoc ».

Effectivement, c’était de la provocation, mais pas tant que ça. J’y pensais de temps en temps, mais en culpabilisant aussitôt. J’étais souvent offusquée quand j’apprenais qu’une amie ou une collègue entretenait une double vie. Pour moi une femme qui trompait son mari était indigne et ne l’aimait certainement plus depuis un long moment pour avoir ce type de relation.

Mais il y a deux ans lors de nos dernières vacances j’ai décidé moi aussi de prendre un amant.

Nous nous étions mariés jeunes et nos enfants étaient nés rapidement. 5 ans après notre mariage, nous avions 3 enfants et une vie de famille bien occupée. Surtout la mienne. Ma vie de femme était oubliée, car entre mon travail et mon rôle de mère il ne restait guère plus de place à mon épanouissement personnel.

Avant mon mari je n’avais pas eu de véritable relation, mais uniquement des flirtes pendant les vacances et encore. Le résultat d’une éducation stricte et de mon caractère ne m’autorisait pas la légèreté. Je m’étais mis en tête que je ne devais pas papillonner d’un homme à l’autre que l’acte d’amour était sérieux et que je ne devais pas badiner avec les sentiments. Donc envisager un amant était impossible.

Aujourd’hui, j’ai 50 ans et j’ai un amant depuis plusieurs mois. Effectivement quand j’ai dit à mon époux que je voulais un amant c’était de la provocation, mais juste pour voir comment il réagirait. Il ne me pensait pas capable de le tromper, d’avoir une double vie et de prendre du plaisir avec un autre homme que lui. C’était venant de sa femme chérie une situation improbable. J’étais trop sérieuse, trop coincée, j’avais trop de principes et je manquais d’ouverture sur la vie.

Pourtant quand je lui ai fait ma demande j’étais déjà passé à l’acte et je vivais très bien cette double vie. J’avais retrouvé la légèreté, la folie, l’excitation des rendez-vous secrets de ma jeunesse quand je retrouvais mon futur époux. Mon cœur battait à tout rompre et il fallait être d’une prudence extrême pour nos rendez-vous cachés. Toujours la peur de se faire prendre. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Car je pense que depuis mon couple a lui aussi repris une nouvelle jeunesse. Mon mari est lui-même surpris. Il m’a un jour demandé à quoi était dû mon changement, ma vitalité soudaine. Évidemment, je ne pouvais pas dire à mon chéri que ce n’était pas grâce à lui, car je ne voulais pas le vexer, lui faire du mal ou même le rabaisser. J’ai dit qu’au travail notre nouvelle équipe me permettait de m’épanouir et que je pouvais envisager la dernière ligne droite de ma carrière sous un angle positif et  plaisant.

En fait, je m’étais inscrite sur un site de rencontre. Je ne souhaitais pas quitter mon mari, car je l’aimais, mais avec le temps et la vie de famille la routine s’était installée et la passion envolée.

Je voulais de la nouveauté, du piquant, de la passion, de la légèreté, transgresser les codes et franchir l’interdit. Je voulais séduire et plaire, être à nouveau une femme aimante et amoureuse. Je souhaitais m’autoriser avec mon amant ce que je n’aurais pas osé avec mon mari par peur de le choquer.

J’ai rencontré Paul et très rapidement nous avons établi une relation qui dure depuis plusieurs mois. Nous nous voyons 2 à 3 fois par mois quand il est de passage dans ma ville. Nous nous retrouvons à son hôtel et passons de merveilleux moments, mais seulement quelques heures dans la journée.

Ce sont des instants de tendresse et de plaisir sexuel intense. Nous discutons comme si l’autre était un confident avec qui il est possible de se confier sans peur d’être jugé. Normalement ces moments je devrais les vivre avec mon mari, mais ce n’est pas le cas, même si depuis que j’ai une relation avec Paul, j’échange et je partage plus souvent avec mon conjoint.

Je ne dirais pas que mon amant a sauvé mon couple, mais peut-être que mon adultère m’a sauvé d’une décision de rupture que j’aurais pu regretter.


!Si vous aussi vous avez une passion que vous avez développé ou si vous avez changé de vie après la cinquantaine et dont vous avez envie de nous parler afin de publier votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter.

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Je peux tout à fait comprendre cette femme car il arrive un moment ou l’on se pose la question le quitter ou le tromper moi j’ai pris la décision de le quitter car je ne l’aimais plus mais dans son cas, elle a bien fait et si elle est heureuse comme ça et bien pourquoi pas?

  2. miss.radis dit :
    « Pourquoi l’adultère serait réservé aux hommes? Sujet tabou en ce qui
    Concerne les femmes???? À partir d’un certain âge, la femme est rayée de la carte de la séduction, de la beauté, de l’amour,… Je ne suis pas surprise du choix de cette femme. Elle aspire à revivre ou vivre sa vie femme. Est-ce de l’égoïsme à vivre sa vie? Je ne pense pas. Son choix est légitime. »

  3. Ils auraient dû vivre un trio ou autre plutôt que se tromper car évidemment il y aura de la casse s’il l’apprend à mon humble avis
    Pourquoi cacher ses envies et désirs a l’autre ?
    C’est pas honnête pour l’homme qu’elle se dit aimer en le trompant
    Pas terrible comme attitude
    Ensuite il y aura un autre amant c’est de la béquille

  4. Pour ma part j ai vécu la même histoire mis à part que j ai eu l impression au bout de quelque temps qu il n était pas sincère et qu il avait plusieurs maîtresses.. j ai fini par en être dégoûtée et j ai préféré retrouver mon couple .. avec des hauts et des bas ..,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here