Les seniors et la publicité

,
mis à jour le 8 mars 2018
1705

Jacky O’Shaughnessy pour American ApparelEn 2017, les personnes de plus de 65 ans représentent 19,2 % de la population.

Les marques ont donc intérêt à leur parler et pas seulement pour leur vanter des assurances obsèques ! Les seniors issus du baby-boom sont ceux qui consomment le plus de produits de grande consommation, ils sont intéressés par les nouvelles technologies, les voyages, la mode et la santé.

Et les publicitaires ont toujours du mal à s’adresser aux seniors, car ils ont peur d’être maladroits en leur rappelant leur âge (comme si c’était une tare), mais aussi, car il est difficile de cibler trois générations : les baby-boomers (de 50 à 65 ans), les retraités actifs (65 à 75 ans) et le grand âge.

La grande nouveauté de ces 10 dernières années, c’est que les seniors ne sont plus uniquement employés pour communiquer auprès des plus âgés, grâce à leur image rassurante, ils incarnent des valeurs refuges telles que la famille, la sagesse, la sécurité ou la bienveillance, appréciées aussi par les plus jeunes.

En 2012, American Apparel a lancé une campagne de publicité avec Jacky O’Shaughnessy un mannequin senior, rencontré par hasard dans un restaurant, mais, la marque a été attirée par son regard et son énergie. Pourtant elle est principalement destinée aux adolescents, mais la façon de photographier Jacky dans l’univers d’American Apparel en fait une campagne percutante et sincère.

Alors qu’au début des années 80, les seniors (à cette époque on disait les vieux), étaient surtout utilisés dans des publicités humoristiques pas toujours de très bon goût.

Heureusement les mentalités ont évolué, et aujourd’hui le monde de la mode n’hésite pas à faire défiler des mannequins seniors comme  la maison Calvin Klein qui cette année a choisi Lauren Hutton, 73 ans, pour sa nouvelle campagne intitulée «  Calvin Klein et rien d’autre ».

Ou encore Ernestine Stollberg qui a 95 ans a été choisie pour être l’égérie d’un concept store à Vienne, en posant pour la marque sur Instagram elle est devenue une star.

Jane Fonda est devenue ambassadrice de la marque Loréal, certes pour vanter les mérites d’une crème anti-âge, mais souvenez-vous, il y a encore dix ans on préférait montrer un mannequin de 20 ans qui n’avait pas une ride pour ce genre de produits et les plus de 50 ans ne se reconnaissaient pas dans ces publicités.

Il y a aussi Maye Musk qui a commencé sa carrière de mannequin à 15 ans et qui après une carrière bien remplie dans la mode et la nutrition continue aujourd’hui de défiler à 68 ans et c’est une femme très sollicitée, beaucoup plus depuis qu’elle a cessé de colorer ses cheveux pour faire ressortir sa couleur argentée.

Mieux vaut quand même être ultra looké comme Iris Apfel, qui a 94 ans, est devenue une icône de mode grâce à son talent pour mélanger les formes et les couleurs et oser des compositions plutôt inattendues, elle prouve ainsi que la mode n’est pas réservée aux jeunes.

De plus en plus d’agences recherchent des mannequins seniors pour les proposer à leurs clients qui ont envie de rajeunir leur marque. Si vous avez plus de 50 ans, c’est peut-être le moment de vous lancer vous aussi !

2 COMMENTAIRES

  1. Je suis ravie de voir ce changement dans les marques et les médias m^me si c’est encore faible, il y a trop de jeunes femmes pour présenter des crèmes anti-ride … Mais je pense que ça commence à bouger.
    C’est femme sont toutes très belles, merci de partager ces photos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here