50 ans, le bel âge pour la femme

,
mis à jour le 15 juin 2017
646

50 ans, le bel âge pour la femme

Il y a encore quelques années, les femmes de 50 ans étaient considérées comme des grand-mères.

Si elles travaillaient, il était temps d’arrêter et bien souvent leur vie sentimentale était une période révolue. La mode ne s’intéressait pas à cette tranche de la population qui devait se contenter de robes à fleurs…. On exagère un peu, mais l’idée est là.

Aujourd’hui, à 50 ans, c’est une nouvelle vie qui commence, est d’ailleurs rare sont les femmes à trouver qu’elles font leur âge. On s’imagine toujours avec 10 ans de moins, une personne de 50 ans pensera vivre comme une personne de 40 ans, avec la même énergie, mais aussi plus de confiance et de maturité.

On peut s’épanouir et se concentrer sur notre vie professionnelle, car les enfants sont grands et indépendants. L’expérience acquise le long de notre vie nous ouvre à de nouvelles perspectives. On est prête à accepter de nouveaux challenges et créer son entreprise et pas forcément suite à une période de chômage, souvent c’est une envie forte que l’on avait depuis longtemps, il nous manquait juste de la maturité et de la confiance en soi.

La sexualité qui reste un sujet tabou chez les plus de 50 ans (quoique, de moins en moins) n’a rien à envier aux jeunes, les femmes matures seraient plus libérées sexuellement que les jeunettes. Là encore c’est une question de maturité, mais aussi l’acceptation de son corps qui change, certes qui n’est plus parfait, mais dans lequel on vit en harmonie et avec les années on a appris à le connaître et à s’en servir, alors hors de question d’abandonner le plaisir.

Les couples de 50 ans osent se séparer si le désir ou l’entente n’est plus là, car il nous reste tellement de temps à vivre que l’on ne va pas abandonner la partie si tôt. Les moyens de rencontrer de nouvelles personnes ont considérablement changé la peur du célibat comme le prouve le succès des sites de rencontres dédiés au plus de 50 ans.

Ce n’est plus l’âge pour «sortir de la circulation» alors on s’en donne les moyens, pour lutter contre les « effets de l’apesanteur »  et on fait de sport pour entretenir notre corps. Les nouvelles salles de fitness sont fréquentées autant pas les seniors que les plus jeunes.

Et enfin on a le choix dans la façon de s’habiller, certes il existe encore de nombreuses marques qui pensent que l’on fait toujours un 38, mais cela évolue dans le bon sens. Aujourd’hui on trouve des boutiques qui proposent leurs collections dans des tailles acceptables et elles font même défiler les plus de 50 ans sur les podiums et les utilisent pour leurs publicités.

Il a y de quoi se réjouir de vieillir !

PARTAGER

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here