Une croisière fluviale avec les Canalous

,
mis à jour le 13 juillet 2017
1046

Tarpon 32 Septembre est la période privilégiée des seniors qui veulent profiter des prix avantageux de la basse saison sans la foule du mois d’août ! Il fait encore beau et c’est l’occasion de découvrir de nouvelles régions.

La croisière fluviale, des vacances idéales

C’est beaucoup moins sportif que la croisière hauturière et bien plus rassurant, impossible d’avoir le mal de mer sur un canal et il n’y a aucun danger, le sentiment de sécurité est absolu. Les manœuvres sont simples et demandent très peu d’efforts.

Grâce à la forme des péniches l’espace habitable est vaste, on est moins serré que sur un bateau à voile. Ceux qui ont l’habitude des Bungalows ne seront pas dépaysés. Tout est conçu pour gagner le maximum de place.

Une croisière fluviale rime avec découverte à votre rythme, ce sont des bateaux sans permis, leur vitesse étant limitée vous prenez le temps d’admirer les paysages. Très souvent les canaux longent des sites touristiques, il suffit d’amarrer son bateau et de partir en balade. C’est aussi une occasion de découvrir la gastronomie locale.

On peut louer ou apporter ses vélos sur le bateau pour parcourir les pistes cyclables qui bordent le canal.

En croisière fluviale on prend le temps de vivre sans pour autant avoir l’impression de ne rien faire, un voyage pour les seniors qui plaira à tous, quelles que soient les désirs de chacun.

De la Marne au Rhin en péniche

L’équipe de Seneoo a testé pour vous une croisière d’une semaine en Alsace Lorraine en septembre avec les Canalous, un des leaders sur le marché de la croisière fluviale.

Nous sommes partis de la base de Languimberg à 15 kilomètres de Sarrebourg. Après avoir rempli de rapides formalités, on nous laisse prendre possession de notre bateau. Nous avions un Tarpon 32 pour 4 à 6 personnes.

Le bateau est équipé de deux grandes cabines avec un lit double et un lit simple ainsi que de nombreux placards. Chaque cabine possède sa salle de bains avec douche, lavabo et WC. Les cabines sont vraiment spacieuses et on peut se tenir debout même quand on est grand.

Le carré principal du TarponDans le carré principal il y a un poste de pilotage, une grande table et un coin cuisine avec une gazinière, four et réfrigérateur ainsi que des ustensiles de cuisine, il y a vraiment tout pour cuisiner correctement : Casserole, poêle, égouttoir,  tire-bouchon, ouvre-bouteille, planche à découper, ainsi que de la vaisselle en quantité suffisante, il y a même des verres à vin.

Le pont à l’extérieur est large et on peut circuler facilement sans risque de chute. On y trouve une plage arrière avec un poste de pilotage, une table et des chaises.

Le Tarpon 32 est vraiment fonctionnel et agréable à vivre, il faut juste faire attention à la gestion de l’eau et l’électricité. On peut faire le plein d’eau dans tous les ports et le bateau recharge ses batteries en navigant. Une prise allume-cigare permet d’alimenter ses petits appareils électroniques comme le téléphone et l’appareil photo, sinon au port vous pourrez vous brancher sur une prise 220 V afin d’avoir de l’électricité en continu.

Tout vous sera expliqué par l’équipe des Canalous pendant votre briefing. Une fois que tout le monde est installé sur le bateau, vous prendrez un cours de pilotage pour effectuer les différentes manœuvres, on vous expliquera aussi comment passer les écluses. N’hésitez pas à poser des questions et vous faire réexpliquer si vous n’avez pas tout compris.

Ensuite il ne vous reste plus qu’à appareiller !

La navigation fluviale

Naviguer sur les canauxNaviguer sur les canaux est finalement très facile, il suffit juste de comprendre l’inertie du bateau afin d’anticiper ses trajectoires, s’amarrer ne pose pas de problème particulier, il faut être synchro avec ses équipiers et que chacun trouve sa place sur le bateau, certains sont plus à l’aise avec le pilotage, d’autres sont plus souples pour sauter du bateau afin d’attacher le bateau. C’est un travail d’équipe qui sera récompensé par la suite à l’heure de l’apéro !

Car la navigation fluviale c’est avant tout de la convivialité, il faut prendre son temps, repérer les endroits qui vous plaisent pour faire une halte. Si vous naviguez 4 heures par jour, vous n’avez pas forcément besoin de dormir dans un port pour recharger en électricité, personnellement nous avons préféré nous arrêter au bord du canal en pleine nature, c’est beaucoup plus bucolique. Vous pouvez juste faire une halte au port pour faire le plein d’eau. Le carburant quant à lui est prévu pour 3 semaines, donc aucun problème de ce côté-là.

Généralement, on navigue le matin pour se poser à l’heure du déjeuner et passer l’après-midi à faire la sieste, lire sur le pont, faire du vélo et visiter la région. Tout est une question d’envies, il faut vivre à son rythme.

Les écluses

Passage d'une écluseLe passage des écluses n’est absolument pas compliqué et ne demande aucun effort quand ce sont des écluses automatiques. Il faut respecter la signalisation, approcher doucement, s’amarrer au quai et tenir ses aussières pour garder le bateau de long du quai.

C’est un peu plus compliqué quand vous arrivez devant une écluse vide, si vous êtes assez grand vous pouvez lancer votre aussière, sinon il faudra grimper le long de l’échelle.  Cette tâche peut-être assignée à la personne la plus agile du bateau, mais ce n’est pas dangereux. En cas de problème il y a un signal d’alarme qui coupe le fonctionnement de l’écluse.

En Alsace ce sont des chaînes d’écluses automatiques, ce qui signifie que vous vous signalez à la première écluse et ensuite les autres seront prêtes pour votre passage ce qui accélère considérablement les manœuvres, sauf s’il y a quelqu’un devant vous ou de l’autre côté. Voilà un des avantages de partir hors saison, vous avez toutes les chances de traverser la chaîne d’écluses sans attendre.

Notre itinéraire

Nous avons navigué tranquillement en une semaine du port du Houillon jusqu’à Saverne.

XouaxangeEn arrivant le samedi soir, deux heures de navigation nous on fait traverser les villages de Gondrexange, Héming et Xouaxange avant d’arriver sur le port de Hesse. Cette partie est très jolie car on navigue dans la région des étangs, c’était le début de l’automne et les arbres commençaient à prendre des couleurs orangées.

Le port de Hesse n’est pas très joli mais il y a de l’eau et de l’électricité et dans le village il y a un très bon restaurant : Nicolas qui propose des produits du terroir et qui nous a étonné par la qualité de ses plats, sa présentation et son excellent rapport qualité prix.

Le deuxième jour il a plu toute la journée et nous n’avions pas envie de passer les écluses sous la pluie. C’est l’occasion de profiter du carré qui est très spacieux pour jouer aux cartes, cuisiner, discuter entre amis et faire la sieste. Nous nous étions arrêtés au port de Niderviller qui lui non plus n’est pas très joli mais nous n’avions pas navigué suffisamment pour recharger le bateau.

A la sortie d'un tunnelEntre Hesse et Lutzelbourg il faut traverser deux tunnels dont un qui mesure 2300 mètres. C’est assez long car on navigue à vitesse réduite, la traversée nous prendra une heure.

Le plan incliné d’ArzvillerEnsuite on découvre le plan incliné d’Arzviller c’est un ascenseur à bateaux qui remplace 17 écluses c’est très impressionnant car c’est l’écluse qui se déplace de façon verticale sur 45 mètres de dénivelé, on reste à bord du bateau et le panorama est incroyable !

On commence la série d’écluses automatiques pour arriver à Lutzelbourg, il nous faudra en passer 4, ce sont les premières mais on est dans le bon sens (l’eau est en haut quand on arrive), cela s’est avéré très simple et assez rapide.

LutzelbourgLutzelbourg est un charmant village où vous trouverez deux restaurants : Bierstub d’Eselbahn (pas testé) et le Restaurant des Vosges qui est fantastique : Un cadre chaleureux dans lequel vous mangerez des plats régionaux de grande qualité. La carte est variée et il y en a pour tous les goûts. Il y a aussi une boulangerie qui ouvre à 5h30 du matin, vous n’avez pas d’excuse pour ne pas aller chercher les croissants à votre équipage.

Lutzelbourg sous la brumeIl y a de jolies balades à faire dans le village le long de la rivière la Zorn et une magnifique Église luthérienne le long du canal, c’est un endroit vraiment charmant typique de la région et le port est gratuit, nous y avons passé la nuit. Le lendemain matin il y avait de la brume sur le canal ce qui rendait le village encore plus beau.

Nous avons continué notre chemin en direction de Saverne où il faudra passer 9 écluses, si ce n’est pas très difficile c’est un peu répétitif, ce qui est dommage car le paysage est magnifique, mais rien ne vous empêche de vous arrêter en chemin.

Notre bateau devant le port de SaverneLe port de Saverne est très agréable avec sa vue sur le Château des Rohan, il dispose de toutes les commodités (eau, électricité, douches). Et il y a même un petit cabanon qui sert des plats à emporter sur le bateau ou à consommer sur place et les propriétaires sont des gens charmants.

C’est aussi le plus gros point de ravitaillement du parcours avec sa grande rue qui dispose de nombreux commerces de bouche et une supérette. C’est ici que nous avons fait nos courses pour le retour. Vous pouvez visiter la ville à pied ou en vélo, son patrimoine est chargé d’histoire et les petites rues du centre-ville ne manquent pas de charme. Vous pouvez prendre un verre devant l’écluse de la ville pour regarder les autres plaisanciers manœuvrer, c’est toujours un bon moyen d’apprendre.

Le port de SaverneAvec les Canalous vous avez la possibilité de faire un aller simple, on peut même vous ramener votre voiture (en supplément) mais de faire le voyage du retour permet de connaître les endroits intéressants. Bien sûr, il faut repasser les écluses dans l’autre sens mais notre équipage était rodé. Cela nous a permis de faire des photos par beau temps des endroits que nous avions repéré et de mieux apprécier le paysage.

Nous avons vraiment adoré la croisière Fluviale avec les Canalous, c’est une très bonne expérience, des vacances à la fois paisibles tout en restant dynamiques, faites de rencontres et de découvertes.

Les points forts du voyage

  • Le confort du bateau et ses nombreux équipements
  • Grâce aux piquets fournis, on a la possibilité de s’arrêter partout sur les canaux pour déjeuner ou pour dormir, c’est un sentiment de liberté absolue.
  • Les écluses automatiques
  • La gastronomie de la région

Infos pratiques pour votre croisière en Alsace Lorraine

Navigation sur le canalPour rejoindre le port du Houillon, on peut aller en train jusqu’à Sarrebourg et ensuite prendre un taxi, mais il faut absolument faire ses courses avant d’embarquer car sur le trajet les points de ravitaillement sont rares. Avant Saverne, vous ne trouverez quasiment rien.

Si vous avez oublié quelque chose il y a un une mini superette à Gondrexange au Bar de la Plage, c’est la première ville après le port du Houillon. Ensuite il y a des boulangeries à Hesse, Niderviller et  Lutzelbourg. Sinon il faudra atteindre Saverne pour faire des courses, là on trouve de tout et même de très bons produits régionaux.

On cuisine facilement sur le bateau, et les ustensiles sont en quantité suffisante, nous n’avons manqué de rien, même pour des plats plus élaborés.

Les nuits dans les ports sont payantes, environ 16 € la nuit avec eau et électricité. Celui de Lutzelbourg est gratuit. Vous pouvez faire le plein d’eau et d’électricité pour 3 € environ et dormir sur les bords du canal.

Il faut compter en plus de la location du bateau 7 € par heure de navigation (pour le gas-oil).

Sur un canal et au milieu des forêts le soir et le matin il fait froid et c’est assez humide, pensez à prendre des pulls, même en été et éventuellement un vêtement de pluie. Au cas où, il y a du chauffage au gaz sur le bateau.

N’hésitez pas à nous poser des questions si vous voulez essayer la croisière fluviale, et vous trouverez toutes les informations sur le site des Canalous.

Plus de photos de notre croisière

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here