Oser changer de métier à cinquante ans

,
mis à jour le 24 mai 2017
577

Marie-Jeanne
Marie-Jeanne a changé de vie professionnelle à 50 ans pour suivre une formation et découvrir un nouveau métier qu’elle voulait absolument faire.

Changement de vie et changement de région, elle nous raconte son parcours.

Bonjour Marie-Jeanne, pouvez-vous nous parler de vous

J’ai 58 ans, je suis mariée et j’ai 2 filles de 21 et 25 ans. Après mon Bac je suis partie de la Bretagne pour Grenoble où j’y ai vécu 30 ans. J’ai fait un BTS Tourisme et à la fin du cycle je devais effectuer un stage de 3 mois, je l’ai fait dans une agence de voyages qui au terme du stage m’a embauchée. J’y suis restée 10 ans, je me suis essentiellement occupée des voyages d’affaires, c’était ma spécialité, à cette époque il n’y avait pas d’ordinateur, on faisait tout à la main !! J’ai été en charge d’un bureau de voyages dans une entreprise d’ingénieurs qui voyageaient dans le monde entier et ce furent mes plus belles années. À vrai dire je n’aimais pas trop vendre des voyages touristiques quand je ne connaissais pas la destination.

J’ai arrêté de travailler à ma première grossesse, car j’ai eu du mal à être enceinte, de plus mon mari était représentant donc absent toute la semaine et nous avons décidé que je prendrais un congé parental pour m’occuper de ma fille Mélanie. Puis 4 ans plus tard, j’ai eu Julie et je n’ai pas repris le travail pour autant. A cette époque nous avions une société à la maison donc j’ai aidé mon mari pour les tâches administratives jusqu’à notre départ pour le midi en 2005.

Vous avez décidé de déménager, quelles ont été vos motivations principales.

Nous avons déménagé pour le sud un petit village à côté d’Aubagne qui s’appelle Gémenos et à 20 min de la mer. Pour moi c’était du pur bonheur, car je suis bretonne donc une fille de la mer et je vous avoue que j’en avais un peu assez de la vue des montagnes au quotidien. Mon mari a racheté une entreprise à Aubagne, il a fait les navettes pendant quelques années, il en avait assez de faire de la route et nous a proposé de déménager et la région est magnifique et si agréable à vivre.

Vous avez donc arrêté votre ancien métier pour suivre une formation et vous réorienter dans votre carrière, c’est un choix risqué ?

Je n’ai jamais vraiment eu envie de reprendre mon métier d’agent de voyages, mon rêve a toujours été l’hôtellerie, vous savez à l’époque je ne pensais pas à ma carrière, mon rôle principal était maman et j’avais énormément d’activités quand elles étaient à l’école, je ne m’ennuyais jamais. Mais arrivée dans le sud je me posais pas mal de questions, la cinquantaine pointait son nez, mes filles allaient certainement partir un jour et j’avais envie de changements (pour être franche avec vous mon couple n’était plus au top en plus !!!!)

Mais le déclic ne s’est fait vraiment qu’il y a 5 ans au départ de ma dernière fille. Au début j’ai cherché à travailler sans expérience en postulant dans des hôtels, car ici ce n’est pas le travail qui manque, j’avais un atout mes aptitudes en langues, je suis bilingue allemand et je maîtrise parfaitement l’anglais. Mais malheureusement entre le manque d’expériences et mon âge je me suis dit que j’allais faire une formation de réceptionniste, car c’est ce que je voulais absolument faire.

Je l’ai fait par correspondance, car cela ne nécessitait pas d’aller à l’école et surtout j’ai fait un stage de 6 mois dans un hôtel où j’ai tout appris. Depuis j’ai enchaîné des CDD et depuis un mois j’ai eu la chance d’avoir un cdi dans un hôtel à Cassis. Je suis enchantée, l’équipe et le couple qui tient l’hôtel sont des personnes très sympathiques, c’est un métier qui est fait pour moi, car je suis très sociable, joviale et j’ai un sens inné de l’accueil.

Bref ma vie a changé et je me sens complètement épanouie.

Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui hésitent à changer de vie, même après ans ?

Dans la vie il faut suivre son instinct, à 50 ans la vie est encore belle, encore de longues années en perspective, autant les rendre agréables. Alors si l’opportunité s’y prête je dirais aux personnes qui hésitent à se lancer, foncez, faites-vous plaisir. Je sais que la conjoncture actuelle peut faire peur mais dans certains domaines il y a du travail alors pourquoi pas.

Merci beaucoup Marie-Jeanne pour votre témoignage !  


!Si vous aussi vous avez une passion que vous avez développé ou si vous avez changé de vie après la cinquantaine et dont vous avez envie de nous parler afin de publier votre témoignage, n’hésitez pas à nous contacter.

Les sujets sont libres, vous pouvez donner des conseils beauté, partager vos astuces, nous livrer une recette de cuisine insolite, montrer un look que vous affectionnez, tout est possible !

4 COMMENTAIRES

  1. Un bien beau portrait qui confirme ce que je pense, il n’y a pas d’âge pour se lancer pour prendre une nouvelle orientation personnelle, professionnelle … il faut OZER!!!
    J’ai fait la connaissance de Marie-jeanne via les réseaux sociaux c’est une « belle » personne et je suis ravie d’âtre devenue son amie .
    Merci pour ces portraits de femmes différentes.
    Bon week-end à tous.

  2. Très beau portrait Marie-Jeanne ! En effet, OSER est devenu essentiel.
    Cela n’est pas forcement lié à un changement de vie radical. Ce peut être d’oser prendre du temps pour soi simplement, aller au cinéma, boire un verre avec des copines, faire une activité mise de côté pendant longtemps par manque de temps.
    Le principal étant de trouver ce qui nous fait PLAISIR à titre personnel et c’est bien chouette.

  3. La tendance à l’augmentation de la durée de la vie professionnelle (réforme des retraites notamment) impose de reconsidérer les aménagements du poste, de l’organisation et de l’environnement de travail des seniors…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here